Site préhistorique de Sidi Abderrahmane – Casablanca

La ville de Casablanca offre un patrimoine préhistorique mondialement connu. Grâce à son histoire géologique et sa position géographique, elle a pu conserver un héritage incomparable pour la connaissance des premiers hommes au Maroc, ainsi que leur environnement physique et biologique.

Les sites-clés exploités aujourd’hui sont la carrière d’Ahl Al Oughlam (2,5 millions d’années), le niveau L à la carrière Thomas I (+ 1 million d’années), la grotte des Rhinocéros à la carrière d’Oulad Hamida 1 (700 000 ans), la grotte à Hominidés à la carrière Thomas I (600 000 ans) et la carrière de Sidi Abderrahmane (700 000 à 300 000 ans). Grâce à ce potentiel scientifique original, Casablanca offre un système de référence du Quaternaire atlantique et livre un cadre nouveau pour la Préhistoire ancienne marocaine dans son contexte régional et africain. Les outils lithiques, les restes fauniques et les fossiles paléoanthropologiques mis au jour dans les sites préhistoriques de Casablanca constituent à ce jour les seuls témoignages archéologiques qui illustrent les phases les plus vieilles de l’occupation humaine au Maroc depuis au moins un million d’années.

En 2007, une exposition archéologique dédiée au site de Sidi Abderhman a été organisée par la Direction du patrimoine culturel. Elle préludait la création d’un parc archéologique dans le secteur touristique d’Aïn Diab à environ 1 km du littoral actuel qui viendra renforcer les équipements culturels et touristiques qui s’égrène le long de la côte de Casablanca depuis la mosquée Hassan II.

 

Casablanca il y’a un million d’années . PDF