Vision Patrimoine 2020

vision2020

Etablissements sous tutelle

bnrm logo fr archive logo fr theatre logo

Statistiques culturelles

revue statistique2012 2015 1

Instituts de formation

inba logo fr isadac logo fr insap logo fr

S.I.E.L 2016

siel23

Guides

biblio guide festiv guide fr salles guide

Courrier Electronique

mail15

Musée de la poterie du Rif et du Pré-Rif à Meknès

Historique :

Le musée de la poterie du Rif et du Pré Rif est aménagé dans un bastion Alaouite connue sous le nom de borj Belkari. Il faisait partie du système défensif de la kasbah de Meknés. Situé au sud de Bab Mansour el Alej, sur le côté Nord-Ouest de la kasbah ismaïlienne.

Il fut construit au début de XVIIIème siècle sous le règne de Sultan Moulay Ismail (1672- 1727).sa superficie s'étend sur environ 300m² et se compose de 10 salles latérales et une centrale.

musee_belkari2 musee_belkari1

L’exposition :

Le musée Belkari se propose tout d'abord de retracer l'histoire, l’évolution technologique et les formes de la poterie rifaine depuis la Préhistoire jusqu'à nos jours.

La première section propose une présentation historique et archéologique de la céramique du Rif et du Pré Rif répartie en trois salles:

La poterie préhistorique :

L'apparition de la poterie au Maroc a été attestée depuis le Néolithique il y'a environ 6000 ans avant .J-C. Avec la sédentarisation. Un nouveau mode de vie apparut, l'homme invente de nouveaux outils tel que la céramique pour stocker, bouillir ou transporter ses aliments. Plusieurs formes de récipients enrichis de différents décors ont été façonnées.

La première salle présente au visiteur les caractéristiques de la céramique préhistorique dont les techniques principales sont le modelage et la confection au colombin. Les décors sont réalisés par l'impression soit avec le doigt, soit avec des outils en os, ou encore des coquilles ou des objets lithiques à bord tranchant...etc.

La poterie préislamique :

Au cours de l'époque antique, la technique de fabrication de la céramique a connu, à côté des techniques de confection au colombin et du modelage utilisées au cours du Néolithique, l'apparition de la technique du tournage qui constitue une révolution réelle dans le domaine de la poterie. Désormais les objets en poterie deviendront plus perfectionnés et de formes plus variées.

La deuxième salle expose les objets découverts dans des niveaux archéologiques préislamiques. Ils sont caractérisés souvent par des parois plus minces et mieux soignées. En plus de l'engobe rouge et l'utilisation des vernis, les décors se composent de motifs géométriques linéaires bichromes ou monochromes.

La poterie islamique :

A l'époque islamique, la fabrication de la céramique a connu une évolution importante. Ainsi, dans le souci d'apporter des valeurs fonctionnelles, esthétiques et marchandes supplémentaires, d’autres procédés furent employés tels que la glaçure polychrome caractéristique de cette époque. Les procédés de décor consistaient d'abord en l'incision sur pâte crue, puis par le moulage et les engobes colorés sous glaçure transparente. Malgré l'évolution qu'avait connue la poterie, la technique du modelage reste de nos jours la plus dominante. De même, il est fréquent de trouver encore des vases et autres ustensiles culinaires qui sont montés au colombin.

La deuxième section est consacrée essentiellement aux ateliers actuels et ceux qui viennent de disparaître. Cinq régions sont représentées dans cette exposition :

La Poterie de Zerhoun et de Meknés :

Elle est connue par des vases tournés, polis et décorés d'une peinture à base végétale. Le décor est réalisé par le jus de lentisque appliqué sur les céramiques une fois cuites, suivi d'une recuisson à basse température destinée à fixer la peinture végétale.

La Poterie de Oued Laou :

C'est une production essentiellement féminine, caractérisée par des poteries modelées, non peinte et non glaçurée, avec un répertoire riche et varié de formes et de décors.

La Poterie de Ouezzane et de Sless :

C'est essentiellement de la poterie peinte. La technique utilisée est le façonnage et le modelage. Les céramiques recouvertes d'un engobe blanchâtre à base d'argile très calcaire sont décorées de motifs linéaires et floraux. La cuisson est effectuée en tas dans des fosses en plein air.

La Poterie de Kariat Ba Mohamed :

Il s'agit d'une production masculine à Guadara al Koudya et féminine à Guedara al Oued. L'argile utilisée est très riche en mica, la technique de fabrication est la tournette au tour lent ainsi que le modelage traditionnel.

La Poterie Tsoul (Taza) :

C'est une production essentiellement féminine. Réputée par une poterie modelée finement décorée en brun et en rouge sur fond blanc.

adresse
Borj BelKari
Meknès

Copyright © 2017 Ministère de la Culture - Tous droits réservés