Projets culturels en cours

projets culturels en cours

Vision Patrimoine 2020

vision2020

Etablissements sous tutelle

bnrm logo fr archive logo fr theatre logo

Statistiques culturelles

revue statistique2012 2015 1

Instituts de formation

inba logo fr isadac logo fr insap logo fr

S.I.E.L 2016

siel231

Guides

biblio guide festiv guide fr salles guide

Courrier Electronique

mail15

Industries culturelles et créatives Le Ministère et le Comité ad-hoc de la FICC renforcent leurs échanges en faveur du développement du secteur

FICC2018Rabat, le 3 octobre 2018 – Le comité ad-hoc de la Fédération des Industries Culturelles et Créatives de la CGEM (FICC) s’est réuni ce jour à Rabat avec le Ministre de la Culture et de la Communication, M. Mohamed Laaraj et ses équipes. Après une première rencontre en date du 13 juin dernier, et conformément à l’engagement pris de se réunir tous les trimestres, le comité ad-hoc de la FICC présidé par Neila Tazi a rencontré pour la seconde fois le Ministre et ses équipes en vue d’approfondir les échanges entre les deux institutions, pour favoriser le développement des industries culturelles et créatives au Maroc, et  s’appuyer sur un partenariat public-privé renforcé qui permettra de fédérer les acteurs du secteur.

La FICC qui regroupe actuellement 7 filières, Audiovisuel, Edition et Librairies, Cinéma, Arts visuels, Musique, Spectacles vivants et Etablissements Culturels pluridisciplinaires, a échangé avec le Ministre et ses équipes sur des sujets à la fois stratégiques mais également thématiques tels que la formation, les infrastructures, le financement, la fiscalité, la législation, les droits d’auteurs, et la communication.

Le Ministre Mohammed Laaraj a déclaré que la culture est l’expression des talents mais aussi un fort levier de développement économique de par ses diverses facettes. De même, elle joue un rôle civique, notamment dans la promotion d’une culture sociale durable.

Le ministre a également souligné l’importance de cette réunion pour la mise en œuvre d’un plan de gouvernance culturelle, permettant la coordination des acteurs émanant de secteurs et d’autorités diverses, dans le cadre d’une dynamique multi-acteurs. Par ailleurs, il a proposé la mise en place d’un planning de travail pour étudier les propositions des membres de la FICC et y répondre par un plan d’action concret.

«La culture est un secteur qui est une source inestimable de création de valeur et d’emplois pour les jeunes, un moteur de croissance durable. Elle crée du lien social tout en lui donnant du sens. Il est temps de renforcer la place de la culture dans notre modèle de développement », selon une déclaration de Neila Tazi.

Ont également pris part à cette réunion les membres du comité ad-hoc de la FICC, son vice-président Abdelkader Retnani, Amina Benjelloun, Hicham Abkari, Hassan Benjelloun, Mohamed El Hassouni et Maria Daif.

Copyright © 2018 Ministère de la Culture - Tous droits réservés