Renforcement de la coopération dans le domaine de sauvegarde du patrimoine mondial de l’humanité au cœur des entretiens de Monsieur le Ministre de la Culture et de la Communication avec une délégation de l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine culturel « ALIFH»

Le Ministre de la Culture et de la Communication, Monsieur Mohamed Laaraj, a reçu ce lundi 29 avril 2019 au siège du Ministère de la Culture et de la Communication – Département Culture – les membres de l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine en zones de conflits « ALIFH ». Cette délégation a été co-présidée par Madame Bariza Khiari, vice-présidente de la Fondation et représentante de la France et par le Directeur Exécutif, Monsieur Valéry Freland. Ont également pris part à réunion Monsieur Mehdi Qotbi, Président de la Fondation nationale des musées et Madame Clélia Chevrier Kolačko, Conseillère culturelle de l’Ambassade de France au Maroc / Directrice générale de l’institut français du Maroc.

Cet entretien a porté sur les perspectives de la coopération bilatérale en matière de protection et sauvegarde du patrimoine culturel, notamment à travers la concertation suivie entre le Ministère et la direction de l’Alliance internationale dans le but de mettre en place des mesures préventives pour la protection et la sauvegarde du patrimoine en péril et la programmation de projets opérationnels d’intervention dont le préalable passe par la mise à niveau des compétences dans le domaine de la protection de la mémoire culturelle de l’humanité.

Monsieur le Ministre a exprimé son approbation à la lecture des projets subventionnés par l’Alliance internationale pour la protection du patrimoine en zones de conflits, « ALIPH ». Il rappelé, à ce propos, le rôle de précurseur de l’organisation en terme de protection du patrimoine mondial de l’humanité et de sauvegarde de son intégrité à l’échelle mondiale. Monsieur le Ministre a également souligné que la défense du patrimoine en péril revêt une importance majeure pour l’humanité entière.

Au terme de cet entretien, les deux parties ont réitéré leur engagement à renforcer, par l’acte, la coopération culturelle bilatérale et à promouvoir les valeurs de tolérance et ce, à travers l’installation d’une commission technique comprenant des experts, professionnels et techniciens en matière de protection du patrimoine, en continuité du rôle primordial que joue le Maroc comme membre de l’organisation depuis mars 2017.