M. Laaraj : Le ministère de la Culture va renforcer les mesures visant à mettre fin à toutes les formes de discrimination contre les femmes

Le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj a indiqué, jeudi à Rabat, que son département continuera à promouvoir les mesures visant à mettre fin à toutes les formes de discrimination contre les femmes.

Lors d’une cérémonie organisée par l’association « Femmes secteur culture », en célébration de la journée internationale de la femme, M. Laaraj a salué les efforts déployés en vue de renforcer les réalisations du Royaume relatives à l’approche genre, affirmant que le ministère déploie tous ses efforts afin d’accompagner et de faire réussir ce chantier.

Il a, dans ce sens, fait savoir que la femme est un acteur essentiel dans la conception et la mise en œuvre des actions menées par le ministère et qui s’orientent vers l’avenir, ajoutant qu’elle est ciblée par la plupart des interventions, étant donné sa place et son rôle dans plusieurs domaines, notamment la formation et l’éducation.

« Le ministère reste ouvert sur toutes les idées et les initiatives visant à améliorer la situation de la femme et valoriser la place qu’elle occupe au sein de la société », a-t-il assuré. De son côté, la présidente de l’association « Femmes secteur culture », Souad Rouijel a indiqué que la célébration de cette journée est axée sur le « rôle de la femme dans le développement durable », insistant sur sa contribution dans le changement positif des attitudes et habitudes de consommation, ainsi que les modes de production.

La culture est devenue, depuis le sommet de Johannesburg de 2002, le quatrième pilier du développement durable, ce qui a nécessité la conciliation entre la protection de l’environnement, le développement économique, la cohésion sociale et la diversité culturelle, a-t-elle noté, soulignant que cette célébration a pour objectif de faire des acteurs du domaine de la culture des ambassadeurs du développement durable. L’association « Femmes secteur culture » a convié à cette cérémonie l’archéologue Naïma El-Khatib Boujibar, en tant qu’invitée d’honneur de cette édition et ce, compte tenu de son parcours scientifique riche en recherches et en découvertes de monuments ayant contribué, depuis l’indépendance, à faire connaître l’histoire et la civilisation du Maroc. Ses recherches lui ont permis d’être décorée, en 1981, de la palme académique, grade chevalier en France.

Cet événement a été également marqué par la présence de l’artiste et chercheur Aicha Detsouli, première femme élue gouverneur de l’association internationale Lions clubs pour le district 416 Maroc, en reconnaissance de son rôle important dans le domaine du développement durable.

A cette occasion, une fresque a été réalisée sous la supervision d’Aicha Detsouli, à partir des empreintes de participants issus du secteur de la culture, d’étudiants des Instituts d’enseignement supérieur relevant du ministère de la Culture, de responsables et d’artistes, la finalité étant d’affirmer l’implication de tous ces acteurs dans la réalisation des objectifs du développement durable.

Cet événement a également connu le vernissage d’une exposition de Mme Detsouli, présentant des miniatures ayant pour thème les costumes traditionnels de la femme marocaine, une manière de mettre en valeur la diversité et la richesse du patrimoine culturel, de le préserver et de le présenter aux générations futures.

MAP-07/03/2019