Rabat: M. Laaraj met en avant la « profondeur » des relations de coopération culturelle entre le Maroc et l’Azerbaïdjan

Le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj a mis en avant, mardi à Rabat, la « vitalité » et la « profondeur » des relations de coopération culturelle qui unissent le Maroc et l’Azerbaïdjan.

S’exprimant à l’ouverture d’une rencontre organisée par l’Association d’amitié maroco-azerbaïdjanaise sous le thème « Le dialogue culturel et les échanges linguistiques entre le Maroc et l’Azerbaïdjan, réalité et perspectives », M. Laaraj a relevé que la position de l’Azerbaïdjan entre l’Europe et l’Asie et son importance stratégique dans le Caucase, ainsi que le positionnement stratégique du Royaume renferme d’énormes opportunités d’investissement au profit de la coopération culturelle et du développement économique et social des deux pays.

Il est important de mettre en place des plans de coopération et des programmes de développement au service de cette vision prometteuse aux potentialités multiples, a souligné M. Laaraj, notant que la coopération, basée sur nombre de données culturelles, est un élément essentiel dans le renforcement et la pérennisation des liens entre les deux pays.

Le Maroc et l’Azerbaïdjan entretiennent d’excellentes relations culturelles depuis plusieurs années, à travers un accord de coopération qui a mis en place plusieurs programmes de coopération ayant ouvert nombre de chantiers dans divers domaines et permis l’organisation de semaines culturelles et programmes de coopération entre les institutions relevant des ministères de la Culture du Maroc et de l’Azerbaïdjan, a indiqué le ministre.

Ce genre de rencontres contribue à définir les grandes lignes d’un plan d’action commun répondant aux conditions de réussite, a-t-il estimé, précisant que le dialogue culturel est un mécanisme important facilitant l’interaction entre les peuples au même titre que les échanges linguistiques qui favorisent le renforcement de la compréhension et du vivre ensemble entre les civilisations.

Pour sa part, l’ambassadeur de l’Azerbaïdjan au Maroc, Oktay Korbanov, a mis en exergue les relations distinguées entre les deux pays sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI et du président Ilham Aliyev, relevant que son pays a toujours entretenu des rapports fructueux avec les pays musulmans.

Il a, en outre, mis l’accent sur l’importance de la langue arabe pour jeter des passerelles entre les civilisations et entre l’Azerbaïdjan et le monde arabe, d’autant que cette langue était répandue dans son pays depuis l’avènement de l’Islam, relevant que des orientalistes azerbaïdjanais ont consacré leur vie à la recherche dans les domaines des lettres et de la culture arabe et ont posé les jalons de l’intégration de la pensée philosophique arabe à la pensée mondiale.

Ce colloque, organisé dans le cadre des festivités de la journée mondiale de la langue arabe, qui correspond au 18 décembre de chaque année, a été l’occasion de traiter du rôle de la langue dans le renforcement des liens entre les peuples et des points communs entre la culture marocaine et azerbaïdjanaise.

Cet événement a connu la participation d’un grand nombre de penseurs et chercheurs intéressés par le rôle de la langue arabe dans le dialogue entre les cultures du monde musulman et par les moyens de renforcer les liens entre les peuples, ainsi que par la présentation du programme de l’organisation arabophone internationale visant à préserver la langue arabe pour qu’elle conserve sa présence dans les différents domaines de la vie économique, sociale et culturelle de par le monde.

MAP-25/12/2018